mardi 24 février 2009

CE JOUR-LÀ TOUT A CHANGÉ

CE JOUR-LÀ TOUT A CHANGÉ

A Paris, le 21 juin 1791, en plein coeur de la nuit, la famille royale met en oeuvre un plan élaboré un peu plus tôt par un proche conseiller de la reine. Pour sauver ses enfants et sa femme, Marie-Antoinette, de la vindicte populaire, le roi Louis XVI, déguisé en bon bourgeois, s'enfuit incognito du palais des Tuileries où il est retenu prisonnier. Un peu plus tard, le fils du maître de poste de Sainte-Menehould reconnaît Louis XVI, qui a tenté, sans succès, de se faire passer pour l'intendant d'une baronne. Le jeune homme rejoint alors la berline à Varennes où il fait arrêter les fugitifs. Le lendemain, l'équipage remonte lentement vers Paris...



Louis XVI 1


video

Louis XVI 2

Louis XVI, Louis-Auguste de France ou encore surnommé Louis le Dernier par les Révolutionnaires, fut roi de France et de Navarre (17741791) puis roi des Français (17911792), né le 23 août 1754 à Versailles, jugé par la Convention nationale et guillotiné pour « trahison » le 21 janvier 1793 sur la place de la Révolution (aujourd'hui place de la Concorde) à Paris. Il est le petit-fils de Louis XV auquel il succède en 1774 et le frère aîné des futurs rois Louis XVIII et Charles X. Aujourd'hui, les historiens français en général ont une vue nuancée de Louis XVI, considéré comme un honnête homme mû par de bonnes intentions, mais qui n'était probablement pas à la hauteur de la tâche herculéenne qu'aurait représenté une réforme de la monarchie, et qui a été utilisé comme bouc émissaire par les révolutionnaires.


Marie-Antoinette la veritable


Résumé :16 octobre 1793 : la reine de France Marie-Antoinette vit sa dernière journée. A la Conciergerie, dans sa cellule, le bourreau et ses aides sont venus la préparer pour son exécution. Près d'un quart de siècle plus tôt, jeune princesse autrichienne, elle arrive en France sous les acclamations. Elle vient épouser le dauphin, Louis-Auguste, qui sera bientôt roi sous le nom de Louis XVI. Aujourd'hui, cette même femme, déchue de son titre de reine, est menée à la guillotine. Karine Vanasse, Olivier Aubin, Marie-Eve Beaulieu et Chloé Rocheleau interprètent les rôles principaux de cette fastueuse fiction documentaire, contée par Charles Berling. histoire

Maire Antoinette1



video


Marie Antoinette2



video


versailles, le rêve d'un roi


Résumé : Aux trois femmes qu'a successivement aimées Louis XIV, correspondent les trois grandes périodes de l'histoire de Versailles : le château des plaisirs avec mademoiselle de La Vallière, le château de la politique avec madame de Montespan, le château de la gloire et de l'embaumement avec madame de Maintenon. En créant de toutes pièces un «avant-goût du paradis sur Terre», le Roi-Soleil a donné à la noblesse la passion de Versailles, magnifique prison dorée dans laquelle la cour se trouvait enchaînée et entièrement soumise à son contrôle. Versailles, son château, ses jardins, leurs fastes et leurs splendeurs, leurs embellissements successifs jusqu'à l'apothéose architecturale de la galerie des glaces, furent en effet conçus comme des instruments de pouvoir.


Versailles1



video


Versailles2


video


séparation de l'Eglise et de l'Etat.

Le destin d'une institutrice du début du XXe siècle, dans la France agitée par les débats sur la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat.


video

Bernadotte et la monarchie de Suède

Le fondateur de la dynastie royale de Suède est un roturier français, Jean-Baptiste Bernadotte. Récit d'un destin peu banal. La maison royale de Suède porte un nom français. L'histoire remonte au début du XIXe siècle. Le roi Charles XIII de Suède n'a pas d'enfants et on lui cherche activement un successeur. De façon inattendue, le 21 août 1810, la Diète de Stockholm choisit... Jean-Baptiste Bernadotte. Comment ce roturier français, sous-officier à la veille de la Révolution française, s'est-il retrouvé trente ans plus tard à la tête d'une dynastie royale ? Étonnant destin que celui de cet adversaire du coup d'État de Bonaparte, et que le nouvel empereur combla malgré tout de faveurs, de ce médiocre stratège, décevant à Iéna, Eylau et Wagram, et pourtant promu maréchal d'Empire, de ce général républicain qui devint roi de Suède, de ce politique prudent qui prit figure de traître, à côté de Talleyrand et de Fouché, dans l'épopée napoléonienne ! Aujourd'hui, la plupart des Suédois savent que leur famille royale a des origines françaises. En revanche, les Français ignorent tout de Bernadotte. Pour quelle raison son nom a-t-il disparu ? Comment a-t-il fait carrière pendant la Révolution et l'Empire ? De quelle trahison l'accuse-t-on ? Autant de questions qui font partie du secret de la monarchie suédoise.


video

Juan Carlos, l'enfance d'un chef

Comment un jeune prince élevé dans le giron franquiste a assuré la transition démocratique de l'Espagne. Hiver 1948. Exilé jusqu'ici à Rome, le jeune Juan Carlos, 11 ans, s'installe dans une villa de la banlieue de Madrid. Son père, Don Juan, écarté du pouvoir depuis la proclamation de la république, a négocié son retour avec Franco. Pour l'un, il s'agit de réaffirmer la place de la couronne ; pour l'autre, c'est l'occasion de s'accorder les bonnes grâces des monarchistes et de rassurer les pays occidentaux. Dès lors, les deux hommes vont se disputer l'éducation du prince... À partir d'archives et de témoignages de proches et de responsables politiques, ce documentaire retrace l'itinéraire de Juan Carlos : comment, bien qu'élevé par des phalangistes et des hommes de l'Opus Dei, le prince a-t-il pu se forger un idéal politique progressiste et devenir un rempart de la démocratie ? Est-ce par amour de la liberté ou par calcul, afin de se maintenir sur le trône et s'attirer les faveurs des industriels, des politiques ou des militaires ? Autant de questions auxquelles le film tente de répondre en analysant le parcours du roi, de son enfance jusqu'à sa spectaculaire résistance à la tentative de coup d'État de 1981

Les hommes qui ont fait l'Amérique -


Andrew Jackson, un fils du peuple à la Maison Blanche



video


Jean Calvin



À l'occasion du 500e anniversaire de la naissance de Jean Calvin, portrait d'un des fondateurs du protestantisme. Jean Calvin naît le 10 juillet 1509 à Noyon, alors importante cité épiscopale de Picardie. Après des études au Collège de France, que vient de créer François Ier et qui pratique un enseignement plus moderne que la Sorbonne, Calvin suit des cours de droit à Orléans. Il se passionne pour l'humanisme d'Érasme et pour les écrits de Luther. Il entreprend alors sa propre lecture de la Bible et se lance dans l'étude de la théologie. Mais l'antagonisme entre protestants et catholiques s'accentue. Converti en 1533, Calvin s'exile trois ans plus tard. Il vit tour à tour à Ferrare, Strasbourg (où il se marie) et Bâle, où il rédige L'institution de la religion chrétienne, avant de s'installer définitivement à Genève. Il est chargé d'y organiser l'Église réformée. La république calviniste est un État théocratique qui ne s'illustre pas forcément par son esprit de tolérance. Mais, en proclamant son indépendance vis-à-vis des princes, le refus de toute hiérarchie ecclésiastique, un rapport direct entre le fidèle et Dieu, la responsabilité individuelle et des rituels d'une extrême simplicité, Calvin s'inscrit dans un contexte plus moderne et démocratique que l'Église catholique. Le calvinisme aura un rôle économique essentiel. Il a aussi donné naissance à une myriade de communautés aux enseignements divers, disséminées partout dans le monde



video

La conquéte de l'amérique

John Smith et Pocahontas


Résumé : Au début du XVIIe siècle, tandis que l'Espagne règne sur une large partie du continent américain, l'Angleterre se lance à son tour à la conquête du Nouveau Monde. Répondant à l'appel du roi, la Virginia Compagny envoie le capitaine John Smith fonder avec ses colons le comptoir de Jamestown. Capturé par les Indiens Powhatans, l'aventurier doit sa survie à la fille du chef de la tribu, Pocahontas. Une amitié naît entre l'Amérindienne et l'Européen. Mais quand Smith, victime d'un accident, doit rentrer en Angleterre, ses compatriotes prennent Pocahontas en otage. Devenue par la suite l'épouse d'un planteur de tabac, elle se convertit au christianisme. En 1616, le couple se rend en Angleterre afin de lever des fonds pour la Virginie. Là, Pocahontas retrouve son ami Smith, qu'elle croyait mort.


video

Le Mayflower et les Péres pélerins

Résumé : Après avoir fui les persécutions du roi Jacques Ier, un groupe de protestants anglais s'embarque en 1620 sur un vaisseau marchand pour l'Amérique, dans l'espoir de pouvoir vivre selon sa religion. A bord, ces puritains considèrent comme étrangers ceux qui ne partagent par leur foi. Pour éviter les antagonismes entre les passagers naît l'idée d'une sorte de contrat social, le «Mayflower Compact». Rédigé durant la traversée, ce texte fixe un certain nombre de lois et de règles de vie commune, entérinant notamment la séparation entre l'Eglise et le règne séculier. Le 11 novembre 1620, la centaine de voyageurs aborde la côte américaine et fonde la colonie de Plymouth.



video

Andrew Jackson

Son portrait illustre encore le billet de 20 dollars. Mais qui était Andrew Jackson, le septième président américain ? Un fils du peuple obsédé par l'indépendance des États-Unis ou le fossoyeur des Indiens ? Né dans une famille d'immigrants écossais et irlandais, Andrew Jackson (1767-1845) fait des études de droit et devient avocat avant de se lancer dans une carrière militaire. Il participe à la guerre de 1812-1814 contre les Anglais, puis combat les tribus indiennes Creeks et Séminoles. Il envahit la Floride, alors gouvernée par les Espagnols, et obtient qu'elle soit rattachée aux États-Unis. Il entame une carrière politique au Congrès puis au Sénat, avant d'être élu président en 1829. Il est le premier chef d'État américain à ne pas être issu de l'élite aristocratique. En 1830, il fait voter l'Indian Removal Act, qui entérine la déportation des Indiens des États de la côte est et leur installation dans des réserves au-delà du Mississippi, pour permettre aux colons de s'installer sur leurs terres. Les Indiens seront ainsi dépossédés de 40 millions d'hectares. Les marches forcées des communautés autochtones vers l'Ouest coûteront la vie à 4 000 Cherokees le long de la funeste trail of tears ("piste des larmes"). Réélu en 1833, Jackson gouverne de façon de plus en plus autocratique avec quelques proches et renforce les pouvoirs des États au détriment du gouvernement fédéral. C'est par ailleurs un ardent défenseur de la liberté du commerce, y compris avec ses anciens ennemis britanniques. L'un de ses derniers actes politiques sera en 1837 la reconnaissance de l'indépendance du Texas, qui appartenait jusqu'alors au Mexique

Andrew Jackson 1


video


Andrew Jackson2


video

La guerre de Sécession (Etats-Unis, 1989, 95mn)

Comment la guerre de Sécession (1861-1865) déchira l'Amérique et forgea une nation. C'est le tournant de la guerre : trois jours durant, lors de la bataille de Gettysburg, 150 000 hommes luttent jusqu'à la mort dans la campagne de Pennsylvanie. C'est le lieu de la légendaire charge de Pickett. Cet épisode commente la prise de Vicksburg, les révoltes contre la conscription des soldats à New York, le tout premier recours des Nordistes à des troupes noires.

La guerre de Sécession 1



video

La guerre de Sécession 2


video

Abraham Lincoln

Une reconstitution documentée de l'assassinat d'Abraham Lincoln par un sympathisant des confédérés, peu avant la victoire annoncée de l'Union qui mit fin à la guerre de Sécession. 1. L'attentatAvril 1865. Malgré la victoire imminente des Nordistes, Abraham Lincoln, abattu par la mort de ses deux fils et très dépressif, fait un cauchemar : il se voit dans un cercueil exposé devant la Maison-Blanche. Au même moment, le Sudiste John W. Booth retrouve les conjurés avec qui il avait projeté d'enlever le président en mars. Quand ils apprennent que celui-ci doit se rendre au théâtre en compagnie de son épouse le soir même, ils décident d'y préparer un nouvel attentat. La tâche sera d'autant plus facile que le garde du corps de Lincoln s'absente durant la représentation... Le 14 avril 1865, alors que la guerre de Sécession est sur le point de se terminer par une victoire de l'Union, John W. Booth, acteur de théâtre et sympathisant des Confédérés, décide d'organiser un attentat contre Lincoln pour renverser son gouvernement. Le président sera abattu d'une balle dans la tête alors qu'il assiste avec son épouse à une représentation au Théâtre Ford à Washington. Des préparatifs de l'attentat à l'arrestation de Booth (qui entraîna sa mort) jusqu'à l'exécution de ses complices, ce documentaire retrace étape par étape cet événement historique, tout en revenant sur le parcours de Lincoln sous forme de flash-backs. Une reconstitution très documentée qui s'appuie notamment sur des recherches récentes et le journal intime du meurtrier.

Les derniers jours d'Abraham Lincoln 1


video

Les derniers jours d'Abraham Lincoln 2


video

Yuánmíng Yuán L'empire dans un jardin

Hommage au "Jardin de plénitude et de clarté", quintessence du raffinement impérial, détruit en 1860 par les armées française et anglaise. Le Yuanming Yuan, ou "Jardin de plénitude et de clarté" fut élaboré sur plus de cent cinquante ans, entre les XVIIe et XVIIIe siècles, dans la résidence d'été des empereurs mandchous de la dynastie Qing, à proximité de Pékin. Surnommé aussi le "Jardin des jardins", il occupe une superficie de 350 hectares où se dressent deux cents palais, pagodes, kiosques et autres édifices... On a voulu y conjuguer tout le raffinement de la Chine impériale à l'art et à l'architecture de l'Europe. Sous le règne de l'empereur Qianlong, dit "le roi soleil chinois", de 1735 à 1796, le Yuanming Yuan symbolise la puissance de la civilisation chinoise. Et en 1860, plutôt que d'attaquer la Cité interdite, c'est ce parc sublime que les armées anglaise et française préfèrent dévaster... Hommage au jardin disparu, transformé aujourd'hui en musée.


video

La cité interdite de Pékin 1

Cinq siècles d'histoire de la Chine racontés depuis l'intérieur de la Cité interdite. Avec des images tournées dans des lieux jusqu'alors interdits... aux caméras ! 1. L'héritage du tyran En 1402, le prince ming Zhu Di renverse son neveu Jianwen pour prendre le pouvoir, et fait de Pékin la capitale de l'empire. Il ordonne en 1406 d'ériger une cité dont les travaux seront terminés quatorze ans plus tard et auront nécessité l'emploi de dizaines de milliers d'ouvriers. Elle se compose de 9 999 pièces réparties sur 800 palais... Vingt-quatre empereurs - quatorze de la dynastie des Ming et dix de celle des Qing - ont résidé avec leur cour dans la Cité interdite, symbole des fastes et du pouvoir dans l'empire du Milieu. De la construction de cet ensemble unique de palais au XVe siècle jusqu'au règne de la redoutable impératrice Cixi (1852-1908), ARTE fait défiler sous nos yeux plus de cinq siècles d'histoire de la Chine




video

La cité interdite de Pékin 2

La conspiration de la concubine

En 1851, Cixi devient la cinquième concubine de l'empereur Xianfeng de la dynastie des Qing. Trois ans plus tard, elle donne naissance à l'héritier du trône, le futur Tongzhi, et devient à ce titre la femme la plus importante de l'empire chinois après l'impératrice... Vingt-quatre empereurs - quatorze de la dynastie des Ming et dix de celle des Qing - ont résidé avec leur cour dans la Cité interdite, symbole des fastes et du pouvoir dans l'empire du Milieu. De la construction de cet ensemble unique de palais au XVe siècle jusqu'au règne de la redoutable impératrice Cixi (1852-1908), ARTE fait défiler sous nos yeux plus de cinq siècles d'histoire de la Chine.


video

Pu Yi, dernier empereur de Chine

Le destin de Pu Yi, dernier empereur de Chine : un portrait détaché du mythe officiel, nourri d'archives inédites et de témoignages rares. Chassé de la Cité interdite en 1925, Pu Yi s'exile au Japon. Pendant dix ans, une relation complexe reposant sur des intérêts communs et une méfiance farouche le lie à sa terre d'asile. En 1934, il devient empereur d'une Mandchourie annexée par les Japonais. Contraint d'abdiquer lorsque l'armée soviétique pénètre dans le pays en 1945, il est fait prisonnier et déporté en URSS. En 1950, le tribunal militaire international de Tokyo le condamne à être extradé vers la République populaire de Chine. Amnistié par Mao en 1959, il s'installe à Pékin où il endosse dès lors un rôle inédit : celui de simple citoyen... C'est l'histoire chaotique d'un empereur trois fois déchu, monté pour la première fois sur le trône à l'âge de 3 ans, renversé par la révolution chinoise, manipulé par les Japonais, emprisonné par les Soviétiques et Mao, et qui finira sa vie comme jardinier du parc botanique de Pékin. Immortalisé en 1987 dans une flamboyante fresque signée Bertolucci, le destin du "dernier empereur" retrouve ici sa dimension humaine. Le documentaire s'ouvre sur son procès devant le tribunal militaire international de Tokyo, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Pu Yi est accusé d'avoir collaboré avec les Japonais. Les archives - étonnantes - font apparaître un homme discret, obligé de revenir sur son rôle ambigu avec le Japon, qui exprime ses remords, mais aussi une foi inébranlable en son destin. Nourri par le récit de ceux qui ont connu un Pu Yi plus intime, parmi lesquels sa dernière compagne, le film révèle un monarque fragile, naïf et cultivant les zones d'ombre, contraint de passer du stade de demi-dieu à celui de simple mortel

Pu Yi, dernier empereur de Chine 1


video

Pu Yi, dernier empereur de Chine 2


video

Mao, une histoire chinoise

À l’occasion du 60e anniversaire de la République populaire de Chine, un passionnant portrait de l’homme qui arracha la Chine à sa torpeur moyenâgeuse, mais fut aussi un des plus grands despotes du XXe siècle. Le 9 septembre 1976, la Chine pleure son dirigeant suprême, fondateur en 1949 de la République populaire. Aujourd’hui, plus de trente ans après la mort de Mao, l’affliction a fait place au culte et le “tourisme rouge” prospère. Des milliers de Chinois font le pèlerinage à Shaoshan, le village où Mao Zedong est né en 1893 dans une famille de petits propriétaires. Cet épisode remonte le temps et le Yangzi Jiang pour parcourir les quarante premières années de la vie de Mao, de sa naissance à sa prise de contrôle du Parti communiste chinois (PCC), en 1945. Mythe vivantDans ce documentaire produit par Pierre-André Boutang, Philip Short et Adrian Maben ont choisi d’exhumer des archives filmées inédites. Ils sont allés chercher des clichés rares de la jeunesse de Mao, des extraits de fictions, tirés notamment d’une émission diffusée par la télévision chinoise en 1993 pour le centenaire de sa naissance. Mais la personnalité du Grand Timonier se dévoile surtout dans la parole recueillie auprès de témoins de l’épopée maoïste. La plupart d’entre eux n’avaient jamais été interviewés auparavant.


video

Mao, une histoire chinoise2


video

Mao, une histoire chinoise3

La révolution n'est pas un dîner de gala (3/4)

Aucun véritable bilan n’a été tiré du violent séisme politique que fut la Révolution culturelle. Les autorités chinoises admettent toutefois qu’il y a eu un million de décès “non naturels” (suicides, morts suite à des tortures ou une répression militaire…) entre 1966 et 1969. Fer de lance de cette vague meurtrière, les gardes rouges récitaient “Sans destruction, pas de construction” en agitant l’indispensable Petit Livre rouge. Ce troisième épisode, centré sur une convulsion censée encourager la jeune génération à mener la guerre contre toutes “les vieilleries”, fait la part belle aux témoignages d’ex-gardes rouges. L’un d’eux souligne un effet imprévu de la Révolution culturelle : “La fin de la croyance aveugle dans des génies supérieurs.” Elle a entraîné l’éclatement du carcan des traditions, étape préparatoire à l’avènement de la Chine actuelle. L’image de Mao est sortie presque intacte de cette expérience chaotique, et son pouvoir en a été renforcé…



video

Mao, une histoire chinoise4

Mao n'est pas mort (4/4)

Au terme de la Révolution culturelle, en tant que maître absolu de la Chine, Mao reçoit, en 1972, la visite historique du président américain Richard Nixon. Mais il se sait malade et la bataille pour sa succession s’amorce entre les pragmatiques (Hua Guofeng, Deng Xiaoping) et les durs du régime, “la bande des quatre” emmenée par l’épouse de Mao, la détestée Jiang Quing. Pour avoir mené la Chine au chaos (référence implicite à la Révolution culturelle), elle sera arrêtée en octobre 1976 et condamnée à la perpétuité par une cour spéciale. Elle mourra en prison. Aujourd’hui, les radicaux n’existent plus en Chine ; les pragmatiques ont définitivement gagné. Ce quatrième et ultime volet interroge l’héritage maoïste au sein de la jeune génération. Entre icône pop et objet de culte, celui qui fut sans doute le dernier empereur de Chine semble encore susciter, auprès de son peuple, “un respect mêlé de crainte et d’admiration”


video

Le chemin de fer de Bagdad 1

L'épopée technique et politique de la construction d'une voie ferrée reliant la mer Noire à Bagdad, au début du XXe siècle. 1. 1903 - Une entreprise titanesqueAu début, le chantier avance très vite, mais des problèmes financiers et des troubles politiques dans la région viennent interrompre les travaux durant six ans. Ils ne reprennent qu'en 1910, suscitant l'inquiétude des Britanniques : le chemin de fer pourrait transporter des troupes vers le Sinaï et menacer le canal de Suez. Au début du siècle dernier, le sultan turc Abdoul Hamid II confie aux Allemands la construction d'un réseau ferré qui doit relier la mer Noire à Bagdad et au golfe Persique. Une autre ligne, allant de Damas à Médine, doit favoriser le déplacement des pèlerins vers La Mecque. Mais le chantier est d'abord suscité par les intérêts hégémoniques de l'Empire ottoman. Avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale, le contrôle des chemins de fer du Proche-Orient devient un enjeu primordial pour les grandes puissances engagées dans le conflit. En 1903, c'est une aventure politique et technique sans précédent qui commence, sur un tracé de 2 600 kilomètres. Elle est racontée ici grâce à des documents d'archives, des scènes reconstituées et le récit de certains des témoins de l'entreprise


video

Le chemin de fer de Bagdad 2


video

Paris 1919 - Un traité pour la paix

Un mélange subtil d'archives rares et de scènes fictionnées pour un documentaire passionnant qui se regarde comme un grand film. Au lendemain d'un conflit qui a fait neuf millions de morts et huit millions d'invalides, Georges Clemenceau, Woodrow Wilson et David Lloyd George se réunissent à Paris pour définir les termes de la paix. Il s'agit à la fois de fixer le montant des réparations que l'Allemagne devra verser aux vainqueurs et de redessiner les frontières du monde après la chute des empires ottomans et austro-hongrois. La Conférence est prévue pour durer trois à quatre semaines. Elle va durer six mois. Six mois d'âpres débats, au cours desquels apparaissent d'évidentes divergences d'intérêts : la Grande-Bretagne tient à conserver le contrôle des voies maritimes ; la France veut se prémunir contre un éventuel retour de l'agresseur allemand ; l'Italie est prête à se jeter sur toute part du butin... L'histoire en directFondé sur le travail de l'historienne Margaret MacMillan - arrière-petite-fille de David Lloyd George -, Paris 1919 offre une plongée saisissante dans le huis clos des puissants. Paul Cowan mélange avec une incroyable fluidité les images d'époque (pour la plupart jamais vues) et des séquences de fiction. Un soin extrême a été apporté à chaque détail (décors, costumes, attitudes, dialogues...), au plus près de la réalité historique. Le comédien qui interprète Clemenceau, par exemple, s'exprime en anglais, comme le faisait le président du Conseil par égard pour Woodrow Wilson. D'une manière générale, les chefs d'État sont si bien joués qu'on a réellement l'impression de vivre en direct cette page de l'histoire du XXe siècle. Le récit s'appuie sur le travail d'historiens, mais aussi sur la correspondance et les journaux de plusieurs participants à la conférence. Grâce à eux, on comprend vite que faire la paix n'était pas plus facile que faire la guerre.

Paris 1919 - Un traité pour la paix 1


video

Paris 1919 - Un traité pour la paix 2


video

Hitler-Staline, la diagonale de la haine

Portrait croisé des deux dictateurs les plus sanguinaires du XXe siècle.L'un pense en termes de races, l'autre en termes de classes. Ils ont en commun leur antisémitisme et Staline a lu Mein Kampf. Tous deux sont animés par une forme de paranoïa. Chacun pratique une politique d'annexion territoriale et rêve d'imposer son idéologie... Ullrich Kasten met en parallèle les trajectoires des deux dictateurs - qui ne se sont jamais rencontrés. Il décrit notamment la terrible partie de poker menteur à laquelle ils se sont livrés au moment du pacte germano-soviétique. "Je sais que l'histoire se souviendra de Staline, mais elle se souviendra aussi de moi", déclarait Hitler. Lorsque l'Allemagne nazie envahit l'URSS, le 22 juin 1941, Staline est médusé. Il tarde à réagir, donne des ordres contradictoires. Pendant ce temps, les troupes allemandes, aguerries par plusieurs guerres éclair, triomphent. Le Führer se voit déjà à Moscou, qu'il dit vouloir raser et remplacer par un immense lac artificiel. Il s'étonne que Staline reste enfermé dans son bureau, alors que lui passe son temps à se faire ovationner par son peuple et ses troupes. Puis, ayant échoué à prendre Moscou et Leningrad, il jure de détruire Stalingrad, "sanctuaire du communisme". Cette terrible bataille marquera le tournant de la guerre.


Hitler-Staline, la diagonale de la haine 1Ajouter une vidéo


video


Hitler-Staline, la diagonale de la haine 2


video



Résumé La Seconde Conférence de Moscou, entre les principaux alliés de la Seconde Guerre mondiale, eut lieu du 12 au 17 août 1942. Winston Churchill, le premier ministre britannique, Averell Harriman représentant les États-Unis et Joseph Staline, chef de l'Union soviétique planifièrent à cette occasion la Campagne d'Afrique du Nord, ainsi que l'ouverture d'un nouveau front dans le Nord de la France.



video

Iran, une puissance dévoilée

Du début du siècle à nos jours, le récit de cent ans d'histoire mouvementée de l'Iran. Un documentaire inédit pour revenir aux sources des tensions avec l'Occident. De la découverte de réserves pétrolières au début du XXe siècle à la crise du nucléaire actuelle en passant par le coup d'État américain de 1953 qui réinstalla le shah au pouvoir et la révolution islamique de 1979, le documentaire retrace cent ans d'histoire d'un pays partagé entre religion et révolution moderniste, soumission et indépendance. Une fresque passionnante, une histoire vivante et tragique qui s'appuie sur des archives et des documents d'époque, mais aussi et surtout sur les récits de témoins éloquents : Hachemi Rafsandjani, ancien président de la République islamique, d'anciens chefs religieux, d'ex-membres de gouvernements iraniens et étrangers, des responsables de la CIA et du Mossad, des ambassadeurs, des Iraniens ordinaires... Aux sources de la confrontationLe documentaire explore deux pistes essentielles : d'un côté la relation complexe que l'Iran entretient avec l'Occident, de l'autre ses remous intérieurs. Premier pays du Moyen-Orient à se doter d'une constitution en 1906, les gouvernements iraniens affichent très tôt leur volonté d'ouverture vers l'Occident, notamment sous le règne de Reza Khan (1925-1941) qui interdit le port du voile et promeut une éducation laïque. Ces orientations provoquent des désaccords violents avec les religieux chiites, bientôt écartés du pouvoir. À ces tensions intérieures viennent se superposer des enjeux internationaux. Compte tenu de ses réserves pétrolières et de sa position stratégique, l'Iran est au centre de toutes les convoitises. Contrôlé par les Britanniques, puis sous l'influence des États-Unis (qui n'hésitent pas à fomenter un coup d'État contre le premier ministre Mossadegh jugé trop proche des communistes), le pays souffre d'une instabilité permanente. Il est également au coeur de la poudrière proche-orientale. Cette situation explosive conduit les Iraniens, las de l'autocratie du Shah, à se soulever en 1979. Ils entretiennent depuis une défiance épidermique envers les États-Unis

Iran1
video

Iran2


video

Secrets d'histoire - Henri VIII : un amour de tyran

Résumé : Toute l'équipe de «Secrets d'histoire» se penche sur le destin hors du commun du roi d'Angleterre, Henri VIII. Considéré comme le Louis XIV d'outre-Manche, il a marqué l'histoire de son pays. Parce que le Pape refusait de le laisser divorcer, Henry VIII mena l'Angleterre à la rupture avec le catholicisme romain. Ses épousailles en catimini avec la belle Anne Boleyn contraignirent le pape Clément VII à l'excommunier. Henri VIII assuma pleinement et l'anglicanisme s'imposa dans le royaume. Cruel et sanguinaire, ce roi singulier n'hésita pas à faire décapiter celle qu'il avait tant aimée. L'accession de François Ier au trône de France et de Charles Quint à la tête du Saint-Empire plaça le subtil Henri VIII en position d'arbitre. Avec passion, Stéphane Bern se rend dans les lieux où ce roi à part a vécu

un amour de tyran1


video


un amour de tyran2


video

Les Tudors

Résumé : Le début du règne du roi anglais Henri VIII, deuxième de la dynastie des Tudors. Une pléiade d'acteurs sexy, dont le troublant Jonathan Rhys Meyers (Match point), pour une série tumultueuse riche en intrigues, passions et trahisons. Diffusée pour la première fois sur une chaîne hertzienne, cette série met en scène le début du règne mouvementé du jeune et impétueux roi d'Angleterre Henri VIII. Loin de l'image bedonnante qu'en donnent les portraits officiels, le roi, aussi séduisant que cruel sous les traits de l'acteur Jonathan Rhys Meyers, sait tirer parti des troubles de son siècle et jeter les bases de la puissante Angleterre du futur.Épisode 1L'Angleterre au XVIe siècle. Henri VIII accède au trône en 1509, après la mort de son frère Arthur. Il se prépare à déclarer la guerre aux Français qui ont assassiné son oncle. Mais il est freiné dans ses ardeurs par son chancelier, le cardinal Thomas Wolsey, qui l'exhorte à accepter le "traité de paix perpétuelle" qu'il a négocié avec l'ennemi héréditaire. Côté privé, le jeune roi a d'autres soucis. De son union avec Catherine d'Aragon est née une fille, Marie, mais aucun héritier mâle. Il apprend bientôt que l'une des suivantes de la reine, Elisabeth Blount, attend un enfant de lui.



Secrets d'histoire - Henri IV : le roi de cœur


video


Résumé : Henri IV est le souverain le plus populaire de l'histoire de France et, paradoxalement, l'un des moins connus. Sa passion pour les femmes va mener le pays au bord du chaos, son goût du pouvoir est nourri par une ambition sans limites et son assassinat, par Ravaillac, reste mystérieux. Stéphane Bern part sur les traces du souverain et débute son enquête par une visite du château de Pau, capitale du royaume de Navarre dont hérite Henri IV avant de devenir roi de France. On y découvre chambres royales, chapelle privée et réserves d'oeuvres d'art. Au château de Sully-sur-Loire, c'est l'intimité de Sully, grand argentier de France, homme autoritaire, avare et cupide, qui est dévoilée. Enfin, au château de Cazeneuve demeure le souvenir de la scandaleuse reine Margot dont les aventures ont défrayé la chronique.

Secrets d'histoire - Henri IV 2


video

Les Tudors3


video

Les Tudors4

Le début du règne du roi anglais Henri VIII. Une pléiade d'acteurs sexy, dont le troublant Jonathan Rhys Meyers (Match point), pour une série historique riche en intrigues, en passions et en trahisons. Episode 3 :Henri VIII, qui regrette la paix signée avec la France, rêve d'une alliance avec Charles Quint, neveu de son épouse Catherine. Il a pourtant l'intention de divorcer pour sa nouvelle passion : Anne Boleyn.


video

Les Tudors5

Épisode 4Encensé par le pape Léon X, Henri voit les intrigues se multiplier à la cour. Amoureux fou de sa maîtresse, il cherche comment se débarrasser de la reine...


video

Les Tudors 6

Liaisons Dangeureuses Henry VIII persiste dans ses alliances, même quand Charles Quint relâche François 1er qu'il détenait prisonnier. Sa liaison avec Anne Boleyn le taraude d'autant plus que sa rouée et subtile maîtresse le pousse au divorce, qu'il ne peut obtenir du pape.


video


Les Tudors7


Le roi s'impose de plus en plus comme un monarque fort et incontesté. Toujours aussi épris d'Anne Boleyn, il cherche, avec l'aide de Wolsey, à faire pression sur le Vatican...



video

Les Tudors8

L'Angleterre des Tudors vit des jours sombres : le pays est atteint par un mal rampant et indéfinissable, et une terrible disette sévit dans le royaume. Malgré sa foi en l'avenir, Henri est en proie au doute et à la désillusion. D'autant que sa très chère Anne Boleyn est menacée de mort...Ajouter une vidéo


video

Les Tudors9


L'émissaire du pape arrive à Londres pour superviser la procédure de divorce d'Henri et juger de sa légitimité. Le résultat aura des conséquences irrémédiables sur la relation du roi avec Anne Boleyn, sur l'influence politique de Wolsey et sur les relations entre l'Angleterre et Rome...




video

Les Tudors 10

La chute de Wolsey est rapide et cruelle. Démis brutalement de ses fonctions et de ses pouvoirs, il est banni de la cour, loin de la bienveillance de son roi. Sir Thomas More est son successeur imprévu, différent en tous points de la personnalité autoritaire et dominatrice de Wolsey. Son seul point commun avec lui : une indéfectible loyauté envers Henri.



video

Les Tudors11

Le cardinal Wolsey n'a pas dit son dernier mot. Même en exil, il tente de nouer des alliances et essaie d'établir une relation avec son ex-ennemie, la reine Catherine d'Aragon, épouse du roi. Consciente que ce plan est sans doute celui de la dernière chance, Catherine n'hésite pas à lier son destin à celui de Wosley. Mais leur dessein est déjoué par les nouveaux conseillers du roi...




video

Au nom de l'Islam - Le ressentiment

Résumé :L'islam traditionnel a été nié en Iran, voire fermement combattu par la majorité des régimes post-coloniaux. Laïcité, émancipation des femmes, puissance de l'armée, société calquée sur le modèle occidental, ces choix de société ont été revendiqués par Nasser ou Bourguiba. En 1966, la pendaison de Said Quth, idéologue des Frères musulmans d'Egypte, n'empêchera pas ses idées de se propager bien au-delà du Nil. Dans les années 70, les Nations arabes se heurtent à la puissance militaire d'Israël et peinent à consolider leur renouveau économique. L'islam politique sort de l'ombre avec la prise d'otages de la Mecque en 1979. La même année, l'imam Khomeyni prend, dans la violence et la répression, le pouvoir en Iran.



video


Au nom de l'Islam2



video


Napoléon premiére partie


Résumé : 1818, Saint-Hélène. Napoléon, en exil, jette un regard empreint de nostalgie sur son passé. En 1795, alors jeune général, il mate une émeute royaliste et, à tout juste 27 ans, épouse la belle Joséphine de Beauharnais. Il part aussitôt en Italie combattre les Autrichiens et revient au pays auréolé d'une éclatante victoire. Ambitieux, il se lance dans la campagne d'Egypte. L'opération s'avère être un échec. Mais les découvertes des scientifiques qu'il a pris soin d'emmener avec lui font de cette défaite militaire une odyssée de l'esprit. De retour en France, et avec l'aide de ses frères Joseph et Lucien, ainsi qu'avec le soutien de Fouché et des généraux, il fomente un coup d'Etat...


Napoleon1



video


Napoleon2



video


Napoléon deusiéme parttie


Résumé : En 1800, à Paris, le soir de Noël. Napoléon échappe de peu à un attentat. Les monarchies voisines de la France refusent de reconnaître son autorité. Il décide donc de faire arrêter le duc d'Enghien et de l'exécuter. Dès lors, les Jacobins voient en Napoléon le seul homme capable d'empêcher un retour de la monarchie. Les députés se rallient à lui et le poussent à devenir empereur des Français. Le pape bénit son sacre et il pose lui-même la couronne sur son front, puis sur celui de Joséphine. Cinq ans plus tard, Napoléon rêve de conquérir l'Angleterre, tandis que les Autrichiens et les Russes se préparent à attaquer sur le front de l'Est...


Napoléon 3



video


Napoléon4



video


Napoléon troisiéme partie


Résumé : La bataille d'Eylau s'est soldée par une véritable boucherie où il a été difficile de déclarer la défaite dans un camp plutôt que dans l'autre tant les pertes humaines ont été grandes. Amer, l'Empereur invite le tsar Alexandre à signer une paix durable à Tilsit. De retour en France, Bonaparte se laisse bercer par de doux rêves dynastiques. Malheureusement, Joséphine ne peut avoir d'autre enfant. La guerre, une fois de plus, tire l'Empereur de ses pensées : les Anglais, forçant le blocus, ont débarqué à Lisbonne. Afin de leur opposer ses armées au Portugal, Napoléon est contraint de les faire traverser l'Espagne en pleine guerre civile. Une fois cette crise résolue, il parvient à placer son frère Joseph sur le trône d'Espagne. Outrés, les Autrichiens se préparent à la guerre, et le tsar se désolidarise de l'entreprise...


Napoléon 5



video


Napoléon 6



video


Napoléon trosiéme partie


Résumé : Hiver 1812. La retraite de Russie est un désastre. Une fois rentré sur le sol français, Napoléon déclare «la paix au monde», mais ses adversaires ne se contentent pas de belles paroles. Ils le somment de renoncer à toutes ses conquêtes. Son refus provoque un nouveau conflit, et bientôt, Russes et Autrichiens sont aux portes de la France, bien décidés à donner une leçon au belliqueux empereur. Napoléon est de plus en plus isolé et ne peut même plus compter sur le soutien des fidèles. La monarchie est finalement rétablie et Napoléon contraint de s'exiler sur l'île d'Elbe. C'est là qu'on lui annonce la nouvelle de la mort de Joséphine. Bien qu'affaibli, Bonaparte décide de tenter le tout pour le tout et envahit la Provence...


Napoléon7



video


Napoléon8



video


Mohandas Karamchand Gandhi


Il a été un pionnier et un théoricien du satyagraha, de la résistance à l'oppression à l'aide de la désobéissance civile de masse, le tout fondé sur l'ahimsa (totale non-violence), qui a contribué à conduire l'Inde à l'indépendance. Gandhi a inspiré de nombreux mouvements de libérations et de droits civiques autour du monde et de nombreuses autres personnalités comme Albert Schweitzer, Martin Luther King, Nelson Mandela, Steve Biko, le dalaï lama et Aung San Suu Kyi. Ses critiques importantes envers la modernité occidentale, les formes d'autorité et d'oppression (dont l'État), lui valurent aussi la réputation de critique du développement dont les idées ont influencé beaucoup de penseurs politiques. Gandhi a été reconnu comme le Père de la Nation en Inde, son anniversaire y est une fête nationale. Cette date a été déclarée Journée internationale de la non-violence par l'Assemblée générale des Nations unies2. Avocat ayant fait ses études de droit en Angleterre, Gandhi développa une méthode de désobéissance civile non-violente en Afrique du Sud, en organisant la lutte de la communauté indienne pour ses droits civiques. À son retour en Inde, Gandhi organisa les fermiers et les travailleurs pauvres pour protester contre les taxes jugées trop élevées et la discrimination étendue et porta sur la scène nationale la lutte contre les lois coloniales créées par les Britanniques. Devenu le dirigeant du Congrès national indien, Gandhi mena une campagne nationale pour l'aide aux pauvres, pour la libération des femmes indiennes, pour la fraternité entre les communautés de différentes religions ou ethnies, pour une fin de l'intouchabilité et de la discrimination des castes, et pour l'autosuffisance économique de la nation, mais surtout pour le Swaraj — l'indépendance de l'Inde de toute domination étrangère. Gandhi conduisit la marche du sel, célèbre opposition à la taxe sur le sel. C'est lui qui lança également l'appel au mouvement Quit India le 8 août 1942. Il fut emprisonné plusieurs fois en Afrique du Sud et en Inde pour ses activités ; il passa en tout six ans de sa vie en prison.


Gandhi 1



video


Gandhi2



video


Gandhi 3



video


Nelson Mandela au nom de la liberté


Résumé : Sur un commentaire de Feodor Atkine. Nelson Mandela, premier chef d'Etat sud-africain de l'après-apartheid, est devenu l'emblème de l'engagement politique de tout un peuple contre la tyrannie et le racisme. Qui est véritablement Nelson Mandela ? Comment, né pauvre en 1918, devint-il l'un des hommes les plus écoutés de la planète ? D'où lui vient cette noblesse que rien ne semble pouvoir affaiblir ? La non-violence est-elle l'arme absolue pour lutter contre l'injustice ? Face aux caméras, il révèle le jugement qu'il porte aujourd'hui sur son engagement inflexible. Pour tous les passionnés d'histoire, c'est l'occasion de mieux comprendre le parcours de cet homme exceptionnel, et son engagement pour l'Afrique du Sud.


Nelson Mandela 1



video


Nelson Mandela 2



video

La route de l'encens - A travers l'Egypte


Résumé : Trois mille ans avant la naissance du Christ, l'encens était plus précieux que l'or. Une route commerciale a été créée pour le précieux oliban entre la côte sud d'Oman et la Terre sainte. Kate Humble suit les traces des caravanes d'antan, en un périple chargé d'histoire et de rencontres surprenantes. Dans cet épisode, elle se trouve en Egypte. L'encens était particulièrement prisé des pharaons. Naviguant sur le Nil, elle se dirige vers Karnak, partant à la découverte de la momie d'une reine et visitant la pyramide de Gizeh. Puis, dans le désert du Sinaï, elle assiste à une cérémonie pour éloigner les mauvais esprits.

video


Louise Michel la rebelle


Résumé :Condamnée pour avoir porté les armes contre les troupes de Bismarck puis celles de Versailles, Louise Michel est incarcérée dans la forteresse de Rochefort avant d'être déportée en Nouvelle-Calédonie, en 1873, comme des milliers d'autres révolutionnaires. Pendant ce temps, à Paris, Clémenceau, alors jeune parlementaire, se bat pour arracher l'amnistie des Communards. En déportation, Louise va se révéler une incroyable animatrice. Elle raffermit le courage de ses camarades de détention et se lie aux habitants de l'île, les Kanaks. Elle terminera sa détention en enseignant la journée aux enfants Caldoches, et en cours du soir aux enfants Kanaks, dans une école à Nouméa...

video

Louise Michel la rebelle

video